Qui suis-je ?

Aurélie, Maman trentenaire d'un P'tit Loulou merveilleux.

Je suis Aurélie, trentenaire (bientôt quarantenaire), Maman Positive d’un P’tit Chou et d’une P’tite Chouquette. J’ai aussi d’autres vies : working-girl passionnée, épouse, copine, soeur, nièce, fille, belle-fille attentive… Je suis actrice de ma vie, j’adore partager, je m’attèle à réaliser mes rêves et je prends soin de ceux qui m’entourent. Bref, je suis comme toutes les mamans du monde : j’ai des enfants, une vie et des envies ! 

Pourquoi l’éducation positive dans ma vie ?

Passionnée par la psychologie de l’enfant et l’éducation positive depuis fort longtemps, j’ai décidé d’en faire ma vie professionnelle tardivement. A la naissance de mon P’tit Chou, ma vie de Directrice Marketing, que j’aimais beaucoup, avait perdu tout son sens et ne collait plus avec la vie que je voulais lui offrir. J’ai donc arrêté et me suis lancée dans une aventure professionnelle en adéquation avec ma passion et mon envie d’être utile aux autres. Aujourd’hui je partage donc l’éducation positive à travers des conférences et des ateliers pour les parents. 

Devenir maman m’a permis de me rendre compte à quel point les parents sont livrés à eux-mêmes dans l’éducation de leurs enfants. Passés la naissance et les quelques cours sur le soin des enfants, nous nous jetons dans le grand bain sans autre bagage que l’éducation que nous avons reçue. Chez moi, cette dernière était remplie d’amour mais très autoritaire ! Même si elle a fait de moi quelqu’un de « bien », j’avais d’autres envies pour l’éducation de mes enfants. Je ne voulais pas que les cris, disputes, coin, punitions et fessées fassent partis de notre vie familiale. Je n’avais pas envie de me « battre » avec mes enfants et de les soumettre à mes volontés sans les écouter. J’avais envie de prendre le temps de découvrir qui ils sont vraiment. Je voulais qu’ils puissent développer leur propre personnalité et qu’ils aient confiance en eux sans avoir besoin de mon approbation. Je ne voulais pas non plus tomber dans le laxisme en croyant bien faire ou pour gommer mon naturel autoritaire. 

J’ai donc participé à des ateliers de Discipline Positive pour les parents et j’ai été conquise ! J’intégrais enfin des outils concrets basés sur les théories que j’avais lues et je mettais du sens dans mon éducation. J’ai appris à être bienveillante et ferme au quotidien et j’ai changé définitivement ma vision sur l’éducation. Tout en écoutant les besoins de mes enfants, j’ai appris à poser des limites et un cadre à leur liberté. A la clé : une vie familiale plus zen et des parents/enfants plus épanouis. Animée par l’envie de faire de ma passion un métier, d’être utile aux parents (et leurs enfants) et de partager l’éducation positive en laquelle je crois, j’ai suivi des formations pour devenir animatrice d’ateliers.

Ma formation en éducation positive

Parce que j’aime que mes formations soient complètes, j’ai été formée par deux courants de pensée similaires qui prônent une éducation bienveillante et ferme : la Discipline Positive de Jane Nelsen et l’Atelier des Parents qui s’inspire des travaux du Dr. Haim G. Ginott. J’adore l’approche de la Discipline Positive mais je la trouve plus adaptée aux enfants de plus de 3 ans. Alors je me suis en plus formée spécifiquement sur la tranche d’âge 0 à 6 ans avec l’Atelier des Parents. Cela me permet de proposer aux parents des ateliers variés et complets qui répondent aux besoins des parents.

Je me suis également instruite sur les méthodes d’Isabelle Filliozat et Faber & Mazlish. J’ai exploré, grâce à Catherine Gueguen, les dernières découvertes scientifiques sur le développement et le fonctionnement du cerveau de l’enfant qui remettent en cause beaucoup d’idées reçues en matière d’éducation et surtout, permettent de comprendre que l’éducation bienveillante répond aux besoins réels de l’enfant. J’ai pioché des idées dans les pratiques Montessori et celles mise en place par Céline Alvarez.

Les ateliers que je propose

Mon objectif : que vous preniez autant de plaisir à venir aux ateliers qu’à aller au restaurant avec des amis. Les formations que j’ai reçues sont très bien construites mais en tant qu’animateur nous devons les faire vivre. J’ai travaillé les ateliers pour qu’ils soient encore plus ludiques et accessibles. Avoir fait du marketing pendant 15 ans m’a beaucoup servi. Ils sont un vrai moment de plaisir, d’échange, de soutien et de partage entre parents qui vivent souvent les mêmes situations. Je travaille essentiellement sur Boulogne-Billancourt, Paris et Versailles. 

Pourquoi ce nom « Maman d’Exception » ?

C’est un hommage : chaque maman est exceptionnelle, unique et singulière ! En plus, nous avons toutes en commun de faire des exceptions quand nos bambins nous font les yeux doux ! 

A très vite !